Ces jeunes pousses du PSG qui ont snobé la RDC

Trois pensionnaires du centre de formation du PSG ont décliné la convocation de la RD Congo pour un stage à Dubaï : Hervin Ongenda, Presnel Kimpembe et Jordan Ikoko. La bi-nationalité est décidément un sujet d’actualité dans le football français. Si le cas de Nabil Fekir a largement...

Trois pensionnaires du centre de formation du PSG ont décliné la convocation de la RD Congo pour un stage à Dubaï : Hervin Ongenda, Presnel Kimpembe et Jordan Ikoko.

La bi-nationalité est décidément un sujet d’actualité dans le football français. Si le cas de Nabil Fekir a largement été débattu au cours des dernières semaines, d’autres le sont moins, comme ceux des trois Parisiens, Presnel Kimpembe, Jordan Ikoko et Hervin Ongenda. Convoqués par le sélectionneur de la République Démocratique du Congo, Florent Ibenge, pour un stage à Dubaï du 26 au 31 mars, les jeunes pousses issues du centre de formation francilien ont décliné l’invitation.

Les deux premiers avaient clairement fait part de leur décision en début de semaine, donnant ainsi leur préférence à l’équipe de France, dont ils sont des habitués des catégories de jeunes, mais Ongenda, lui, n’a pas jugé bon d’en faire de même. Attendu aux Émirats Arabes Unis, l’attaquant prêté à Bastia n’y a toujours pas débarqué, laissant ainsi croire à un choix de sa part de donner sa priorité au maillot bleu.

Toutefois, le centre de formation du PSG sera représenté par certains de ses anciens pensionnaires, avec la RDC, puisque Youssouf Mulumbu (28 ans, West Bromwich), Neeskens Kebano (23 ans, Charleroi), Christopher Oualembo (28 ans, Coimbra) et Chris Mavinga (23 ans, Reims, prêté par le Rubin Kazan) ont également reçu une convocation. Et l’ont respectée.

Journaliste Jules Autef

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • C’est pas 91% des Congolais qui s’opposent à la prolongation du mandat de la MONUSCO

    Mais plutôt 91% d’internautes de la RDC, …

  • Cela ne m’étonne pas, ces jeunes s’ils sont nés ou on grandi en France où ils ont été formés, et portent la nationalité de ce pays, qu’ils déclinent une sélection congolaise.
    La double nationalité n’existe pas dans la Constitution congolaise, je m’étais demandé ici même la bi-nationalité.
    Etant congolais, vivant en France voilà trois décennies, j’ai toujours refuser de me naturaliser français, puisque j’aurai perdu la nationalité congolaise, ce que je ne veux pas et ne le souhaite.
    C’est mon pays de sang et du coeur, je respire ce pays.
    Il faut que les autorités modifient cette loi insensée.