Joueur africain 2015 : « Lamentable », « indécent », « honteux » selon Yaya Touré

Visiblement, l’Ivoirien Yaya Touré n’a pas apprécié de se faire devancer par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang dans la course au titre de Joueur africain de l’année 2015. Au micro de RFI, le milieu de terrain n’a pas caché sa frustration. C’est un coup de...

Visiblement, l’Ivoirien Yaya Touré n’a pas apprécié de se faire devancer par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang dans la course au titre de Joueur africain de l’année 2015. Au micro de RFI, le milieu de terrain n’a pas caché sa frustration.

C’est un coup de gueule qui risque de faire date dans l’histoire du football africain. Le milieu de terrain Yaya Touré, capitaine de la Côte d’Ivoire sacrée championne d’Afrique en 2015, a estimé « lamentable » d’avoir été devancé pour le trophée du Joueur africain de l’année 2015 par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, qui a brillé en club en Europe et non en sélection.

« Je suis beaucoup beaucoup déçu » (sic), a dit le joueur de Manchester City selon des propos rapportés vendredi 8 janvier sur le site de la radio RFI. « C’est triste de voir l’Afrique réagir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines ! »

Aubameyang a réalisé une très bonne année 2015 avec son club allemand de Dortmund, mais s’est fait éliminer avec sa sélection gabonaise dès le premier tour de la CAN-2015, remportée par la Côte d’Ivoire emmenée par Touré. Le Mancunien a en revanche connu une année 2015 moins flamboyante en club.

« La honte de l’Afrique »

« Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique », a-t-il ajouté. « Car se comporter de la sorte, c’est indécent ! Mais qu’est-ce qu’on peut faire? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l’extérieur que notre propre continent. C’est ce qui est lamentable ! »

« Je donne un exemple : Lionel Messi a remporté tous les trophées mais c’est Cristiano Ronaldo qui a le trophée (le Ballon d’Or 2015 décerné lundi prochain, NDLR). Qu’est-ce que vous diriez ? Ce serait injuste ! », a avancé le joueur âgé de 32 ans.

Aubameyang a été élu pour la première fois Joueur africain de l’année, devant Touré, qui en était le quadruple tenant du titre (record codétenu avec le Camerounais Samuel Eto’o), et le Ghanéen Andre Ayew, après le vote des sélectionneurs ou directeurs techniques des fédérations affiliées à la Confédération africaine (CAF), qui organisait la cérémonie de remise du prix jeudi soir à Abuja.

« L’Afrique sera la première à te lâcher »

Touré s’en est pris également à la CAF : « La Fifa, même avec toutes les histoires de corruption, ne ferait pas ça ! », a-t-il dénoncé. « Je crois qu’aujourd’hui, avec ce qui s’est passé, la CAF va y passer aussi. »

« Yaya va s’occuper de Yaya et laisser l’Afrique se débrouiller », a conclu le joueur de Manchester City. « Comme on me le dit souvent, il ne faut pas trop s’occuper de l’Afrique parce que l’Afrique sera la première à te lâcher ! » Une déclaration d’autant plus violente qu’elle vient de l’un des plus emblématiques ambassadeurs du football africain de la décennie passée.

Avec AFP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter