« Je reste dans V. Club et dans l’équipe nationale », rassure l’entraîneur Jean Florent Ibenge

« Je reste dans l’AS V. Club et dans l’équipe nationale, les Léopards », a rassuré l’entraîneur Jean Florent Ibenge Ikwange, mardi au siège de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), dans la commune de la Gombe, lors d’une conférence de presse. Le technicien congolais...

« Je reste dans l’AS V. Club et dans l’équipe nationale, les Léopards », a rassuré l’entraîneur Jean Florent Ibenge Ikwange, mardi au siège de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), dans la commune de la Gombe, lors d’une conférence de presse.

Le technicien congolais répondait, en français et en lingala, à une question autour de laquelle est focalisée l’attention de tous les sportifs de la RDC pour avoir envisagé son départ de l’AS V. Club suite au jet de projectiles dont il avait été l’objet avec ses joueurs après le nul (1-1) enregistré face à Shark XI FC, le mardi 28 juin dernier au stade des Martyrs, en match de clôture du 21ème championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT).

Il a condamné la violence qui prend racine depuis deux ans en regrettant que les auteurs ne soient jamais inquiétés. « Mes propos lors du match Shark XI FC-AS V. Club ont été mal interprétés, j’ai dit qu’il ne servait à rien de continuer dans la violence. Je m’adressais à toutes les équipes et à tous les supporters qui commettent la violence, il faut que ça cesse. Je vous dis que j’avais été sollicité dans un grand club européen, mais j’avais décliné l’offre malgré le salaire supérieur qui m’était proposé. Je ne sais pas pourquoi les gens s’intéressent à mon salaire ? J’ai 6 mois d’arriérés de salaire, je n’en fais jamais un problème, je continue à faire mon travail, tout ce que je sais ce qu’il y a eu un petit problème administratif qui va se régler bientôt. »

Pour ce qui est des éliminatoires, le sélectionneur de l’équipe nationale de la RDC a dit : « Nous avons l’envie d’aller au Mondial-Russie 2018. Nous respectons tous nos adversaires mais nous allons miser sur une préparation avec deux matches amicaux contre les équipes européennes qui jouent actuellement l’Euro 2016 et qui ont franchi au moins la première étape avant le match de la Libye et un autre avant le match de  la Guinée. »

Il a poursuivi : « Toutes les équipes dans notre groupe nous les avons affrontées, la Tunisie à la CAN-Guinée Equatoriale 2015, la Guinée au CHAN-Rwanda 2016. Il est souhaitable de jouer une équipe que vous connaissez. Si on n’avait pas joué contre le Rwanda avant le CHAN on ne l’aurait pas gagné  Bref, nous avons l’envie d’aller en Russie en 2018. »

Quant au match contre la République Centrafricaine, le sélectionneur Ibenge reste optimiste et a dit avoir un peu de soucis pour les joueurs locaux dont on ne sait pas quand le championnat de la LINAFOOT pourrait démarrer pour leur forme. « Nous allons prendre des dispositions  pour qu’ils puissent avoir la compétitivité dans les jambes. Un match nul nous suffirait pour aller au Gabon. Je pense que nous pouvons le faire après une seule défaite en 5 sorties pour 4 victoires », a-t-il soutenu.

Tout en évoquant la nomination du deuxième entraîneur assistant, Christian Nsengi-Biembe, dans le staff technique avec résidence en Europe en vue d’assurer, suivre et détecter sous la supervision du sélectionneur principal les joueurs congolais évoluant à l’étranger, Ibenge a annoncé que le joueur Dieumerci Mbokani qu’il a visité en Europe a accepté de porter de nouveau les couleurs nationales et a présenté des excuses au président de la FECOFA

Commenter

Cliquez-ici pour commenter