Connect with us

Football

Linafoot : Renaissance neutralise DCMP (1-1)

Le derby des verts blancs de la capitale a dévoilé son verdict (1-1) après les 90 minutes de jeu au stade des Martyrs, le vendredi 21 octobre 2016. Duel qui s’est joué sur fond d’une forte tension frôlant l’émeute.

Se rencontrant pour la 5ème journée Dcmp Imana et Fc Renaissance n’ont offert aux nombreux amoureux du ballon rond qu’un spectacle à moitié.

Après une mi-temps dominée par les joueurs de Daring Club Motema Pembe enjambés, c’est à la 16ème minutes que Jean-Marc Mundele partira seul jusque devant le but pour battre le portier Nke des Oranges de Kinshasa. Les immaculés se libèrent. Les gradins s’enflamment. Une nette domination de vert blanc rouge qui apportera encore une nette occasion à la 43ème minute, le même Mundele servi par Ricky Tulengii rate l’occasion de tuer le match devant un poteau vide.

A la pause, l’on a assisté à des scènes horribles. Les supporters de Fc Renaissance ont jeté quelques projectiles aux joueurs adverses, leur interdisant d’aller aux vestiaires.

Acculés, les joueurs immaculés se sont reposés sur la pelouse.

Quant à la bande à Matumona Zola, capitaine de l’équipe, ils n’ont pas franchi les lignes de vestiaires par leur propre volonté. Tout s’est passé dans le bus.

Habillement et repos, ils ont refusé d’aller dans les vestiaires centraux comme l’exige le règlement.

Au retour sur l’aire de jeu, l’attaque des immaculés ne gérant plus des balles, le milieu subissant la pression, 61 minutes tapante, Manitu défenseur, sort pour échanger des bottines, Mukoko Amale discret va laisser Alfred Fongang renvoyer le cuir au fond de DCMP suite à un cornet. Les « Fibo » donnent de la voix !

Le rythme de jeu s’est arrêté à la 73ème minute pendant plus de 18 minutes suite à l’affrontement entre les stadiers de deux camps. Pour cause des pratiques fétichistes. Les policiers, comme d’habitude, vont user de gaz lacrymogènes pour calmer les ardeurs.

Les effets de gaz lacrymogènes qui se propagent sûr l’air de jeu affectent même les joueurs sur le champ poussant les policiers eux même à fuir le terrain entraînant des disputes avec des joueurs. Plus de 18 minutes d’attente, le match reprendra avec un rythme assez haché.

Commençant par le lumière du jour, il fallait l’intervention des projecteurs du stade pour pouvoir terminer ce match qui a eu à perdre son goût de départ.


MCNTEAM


Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in Football