Connect with us

La une

Cedric Bakambu lance sa marque des vétêments Bakagoal à Kinshasa

L’international footballeur congolais, Cedric Bakambu vient de lancer sa marque des vétêments « Bakagoal » désormais disponible dans toute les boutiques de Kinshasa.

Après l’éclatante victoire des Léopards de la RDC sur le Syli national de la Guinée, le dimanche 13 novembre 2016,  les fauves congolais ont regagné la capitale le même dimanche, tard dans la nuit.  Le lendemain, c’est-à-dire le lundi 14 du même mois, Cédric Bakambu qui a été du périple guinéen, même s’il n’a pas joué, était reçu, par Christian Matata, propriétaire de la boutique « Congo Sports, spécialisé dans la vente des équipements sportifs, en général et en particulier  des vareuses de l’équipe nationale de football de la RDC.

La boutique « Congo Sports » est situé, sur l’avenue de la Justice, la même avenue que le siège de la Fédération congolaise de football, dans la commune de la Gombe, au-delà de la Cour suprême de justice, à droite, en allant dans le sens de la Gare centrale.  L’événement  du jour a consisté à la présentation de Bakagoals, la marque vestimentaire de Cédric Bakambu qui était lui même présent pour l’occasion. Vu l’exiguïté du cadre, Congo Sport a refusé du monde, causant même une mini bousculade tant les supporters venus nombreux, voulaient chacun avoir leur photo aux côté de la star de Villarréal. Les plus chanceux ont reçu soit une casquette ou un tee-shirt estampillé  « Bakagoal ».

Cédric Bakambu: »Je suis ému et surpris »
Cédric Bakambu, le maître des céans de cette cérémonie a été avare des mots lors de cette cérémonie de dédicace de sa marque « Bakagoal.  « Je suis ému et surpris de voir une grande affluence et un engouement à l’occasion de cette cérémonie. J’espère que c’est de bon augure pour la boutique « Congo Sports ». La marque « Bakagoals qui est admise ici, n’est pas encore découverte en Europe. J’ai réservé la primeur aux kinois en particulier et aux congolais en général. J’en suis arrivé à la  marque « Bakagoals » à la suite d’un sondage que j’ai fait sur les réseaux sociaux: notamment sur face book et sur twitter. Pour l’instant, j’ai pensé à Kinshasa et nous verrons ce que nous réserve l’avenir, si nous arrivons à écouler le plus de produits possibles« .

Christian Matata: « C’est Cédric Bakambu qui a fait un pas vers moi »
Après la petite adresse de Cédric Bakambu, Christian Matata, le propriétaire de la boutique « Congo Sport » était face à la presse pour circonscrire cette cérémonie.

Leopardsfoot : Christian Matata, pouvez-vous circonscrire l’événement de ce lundi ?
Christian Matata : Je suis le propriétaire du cadre qui accueille l’international Cédric Bakambu. Aujourd’hui, c’était le lancement de sa marque « Bakagoal ». En tant que congolais, nous ne pouvions que lui tendre la main, l’accueillir et le soutenir dans sa démarche. Vous l’avez certainement constaté. Nous avons la peine pour contenir  le public. Et je suis bien surpris que notre hôte soit très populaire à Kinshasa.  Peut-être quand il joue, cela n’est remarquable et perceptible. Ici, l’endroit choisi pour cette modeste cérémonie est très exiguë à cause de l’affluence. Malheureusement, on n’a pu accueillir tout le monde dont le gros du lot traîne encore dehors. Raison pour laquelle, avant de partir, Bakambu a adressé un mot de gratitude à ce public inattendu.

Leopardsfoot : La boutique « Congo Sports » est implanté dans la commune de la Gombe et c’est insignifiant au regard de la population et de l’étendue de la ville de Kinshasa. Qu’en dites-vous?
Christian Matata : C’est une première. Nous sommes au Congo Sports, crée pour permettre aux amoureux de sports d’acheter des vareuses originales des Léopards mais aussi de toutes les équipes
internationales. A la longue, il sera aussi question des équipes congolaises. Pour la ville, en vue de tout désengorger, nous allons multiplier les points des ventes pour faciliter la tâche à tout le monde. Quand il s’agira des équipes congolaises, nous serons obligés d’installer ces points de ventes dans toutes les communes. Et plus tard, ce business verra des extensions, à la longue, dans les provinces.

Leopardsfoot: De Congo Sports et Cédric Bakambu, qui a fait le premier pas vers l’autre. Ensuite, avez-vous eu la bénédiction de la Fecofa?
Christian Matata : C’est Cédric Bakambu qui est venu vers moi. Pour la petite histoire, dans cette boutique, nous exposons aussi les vareuses de Trésor Lualua. Certainement que Bakambu a été mis au courant. C’est alors qu’il m’a contacté par le biais de son père pour voir dans quelle mesure cela peut être possible afin de lancer sa marque. Nous avons été affirmatif. Ce qui justifie sa présence ici pour le lancement. A propos de la Fecofa, nous avons le quitus de l’instance faîtière du football national. Etant donné qu’au pays, la population achète des vareuses contrefaites, par manque d’un lieu officiel de vente. Nous avons ainsi jugé opportun de nous essayer dans la vente des pièces originales. Ainsi, pas de soucis avec la Fecofa.

Leopardsfoot : Des boutiques du genres, il y en a eu au passé. Pour quelle durée de vie envisagez-vous pour Congo Sports?
Christian Matata : Cela fait un bon bout de temps que je suis dans ce domaine. Non pas pour le commerce mais par ambition. Le constat est qu’il était difficile de faire la promotion de la RDC et des vareuses des Léopards. D’où ce cadre que nous avons implanté et nullement dans une option d’un feu de paille. Nous y croyons fermement. La seule difficulté que nous rencontrons est celle d’entrer directement en contact avec les fournisseurs pour nous alimenter en quantité en fonction de nos demandes. Ici présentement, c’est le lot venu de la Fecofa. Si cette dernière en a 20, elle nous livre autant. Pourtant, notre demande peut être de 1000 pour penser, par exemple, aux provinces. Si le contact est direct, les points de vente peuvent se diversifier ici et dans les provinces.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in La une