Match retour Renaissance-DCMP ce dimanche 11 décembre 2016

Le deuxième duel entre les verts blancs et verts- blancs-oranges de ce dimanche 11 décembre 2016, comptant pour la 14e journée du championnat national, se déroulera dans un contexte particulier pour les deux formations engagées dans la Ligue nationale de football (Linafoot).

Point n’est besoin ici de rappeler la longue crise qui a poussé à la création du FC Renaissance du Congo. Après un match nul d’un but partout à l’aller, cette deuxième rencontre est plus déterminante.

Renaissance semaine noire !

Dimanche 4 décembre, l’AS VClub avait battu FC Renaissance du Congo sur le score de 2-1, en match de la 13è journée.

Tout commence au match contre l’As Ndombe du Bandundu (classé dernière ). Zéro but partout c’était le score final. Les supporters qui ont mal digéré ce résultat se sont attaqués physiquement et verbalement au coach Éric Tshibasu, l’accusant d’avoir aligné un classement complaisant. Impayé depuis 5 mois, raconte-t-on, ce dernier n’a pas compris la cause des insultes dont il etait victime puisque son équipe n’a pas été réaliste devant le but.

Traumatisé, tout en restant cartésien, Tshibasu n’a pas retrouvé le moral pour venir coacher l’équipe contre l’As Veti tout en saisissant la balle au bond pour discuter salaire avec quelques membres du comité de l’équipe.

A la veille de la rencontre face V.Club, il a affirmé sur les ondes d’une Radio périphérique et relayé par les journaux de Kinshasa, « j’ai été empêché d’entraîner mon équipe. Même de m’approcher de mes poulains sans aucune raison. Jusque-là, je ne sais pas ce que l’on me reproche ».

Des observateurs avertis poussent la pensée plus loin pour justifier son interdiction à cette réclamation. Et la tâche, pour affronter Florent Ibenge « coach Androïd », a été confiée à son adjoint Daouda Lopembe, qui a accusé des lacunes conduisant son équipe à sa première défaite de la saison.

Blanc Bonet, Bonet blanc

Des sources proches de la permanence de ce club affirment que Éric Tshibasu n’a pas reçu jusque-là son véhicule promis le poussant à se déplacer parfois en taxis pour arriver au lieu d’entraînements.

En outre, rajoutent-elles, les joueurs reçoivent difficilement leur salaire, du moins ceux qui en ont. L’histoire de salaire, doit-on, l’indiquer n’est pas d’aujourd’hui. L’on se souviendra des déclarations alarmantes du coach Franklin Kibongila qui avait été poussé à la démission juste après avoir réclamé son salaire et les closes de son contrat avec Fc Renaissance.

Bien que la défaite face à V.Club a fait monter la température au sein du club, les matches se suivent mais ne se ressemblent pas. Pour consolider la grandeur et ferveur de meilleurs supporters de la ville de Kinshasa depuis un temps, on doit galvaniser les troupes avec des motivations concrètes puisque une défaite de plus risque de faire très mal.

DCMP Imana retrouve ses griffes !

Contrairement aux deux dernières saisons, cette équipe a fait face à une crise pendant la phase aller des groupes à la Linafoot. Or, généralement, les initiés savent que c’est pendant le Play Off que se créent beaucoup de tiraillements au sein de l’équipe congolaise la plus titrée.

La victoire face aux Dauphins noirs de Kinshasa, la résurrection de Mbidi Mavuanga, le rassemblement de tous les anciens dirigeants et leurs présences sur les tribunes… octroient à cette saison un caractère spécial pour les Mitema Pembe.

A ce jour, on peut néanmoins affirmer que les choses vont bon train pour les Immaculés. Tous les dirigeants ont compris que l’unité reste la seule force du DCMP, selon le slogan « Daring uni est imbattable ». Les grands ténors sont tous au stade à chaque match. La présence du Docteur Jérôme Ntango comble bien les multiples empêchements du tuteur, Aubin Minaku. Une source crédible confirme que cette personnalité suit son équipe à la lettre. Un rapport journalier lui est établi sur le fonctionnement de l’équipe car un DVD lui a toujours été fourni après chaque match. A ce jour, le club va de l’avant, car les résultats jusqu’alors obtenus (8 victoires – 1 défaite – 4 nuls en 13 sorties) sont positifs dans ce dur championnat de la ligue nationale/Zone Ouest.

Somme toute, le match de ce dimanche est celui qui dessinera sans doute l’avenir de l’un de deux clubs tous réclamant la paternité de Imana.


MCN TEAM

Commenter

Cliquez-ici pour commenter