Rétro CAN (3/5) : 1968, les Léopards de nouveau sur le toit de l’Afrique

La crème du football africain se retrouve une nouvelle fois pour fêter ses grands talents. Le coup d’envoi de la grande messe du continent-mère sera donné le 14 janvier 2017 à Libreville pour la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations 2017.

A l’approche de ce rendez-vous phare des amateurs du ballon rond et de l’ensemble du sport africain, nous continuons de se remémorer les plus beaux souvenirs de la coupe africaine avec la 6ème édition de 1968 en Éthiopie qui a vu les Léopards de la République Démocratique du Congo inscrire pour la première fois de leur histoire le nom de leur pays au palmarès de la plus prestigieuse des compétions africaines.

En 1968, le pays dirigé d’une main de fer par l’ex empereur Haïlé Sélassié accueillait la sixième édition de la compétition pour la deuxième fois après celle de 1962. Une édition qui a été marquée par une génération exceptionnelle de Léopards. Ceux-ci ont à cette occasion gravé en lettres d’or leur nom dans le grand livre de la coupe africaine en s’adjugeant pour la première fois le sacre.

Lors de ce tournoi, le nombre de participants est passé de six à huit. Outre le pays organisateur, le Ghana, l’Algérie, le Congo Kinshasa (RD Congo), l’Ouganda, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Congo ont participé à la compétition. Les huit qualifiés ont été répartis en deux poules de quatre, dont seuls les deux premiers accèdent aux demi-finales, un format qui va perdurer jusqu’à l’édition 1992.

Le Groupe A était composé de l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire l’Algérie et l’Ouganda. Les Walya se sont qualifiés premiers du groupe avec 6 points devançant les Eléphants qui n’ont récolté que 4 points. Au sein du Groupe B, le tenant du titre ghanéen a terminé premier au classement avec 5 points, suivi du Congo Kinshasa (4 points). Quant au Sénégal, il a achevé son parcours à la troisième position avec 3 points tandis que le Congo n’a obtenu aucune unité.

En demi-finales, l’Ethiopie s’est inclinée face au Congo Kinshasa sur le score de (2-3) après prolongations tandis que les Black Stars du Ghana se sont qualifiés à la finale au dépens de la Côte d’Ivoire de Laurent Pokou après à une rencontre âprement disputée (score final : 4-3).

Les congolais qui disputaient leur première finale de Coupe d’Afrique des Nations et, pour leur seconde participation, atteignent enfin la consécration suprême en s’imposant face au Ghana 1 à 0 grâce notamment à un but mémorable signé par l’illustre buteur congolais Pierre Kalala Mukendi alias «Le Bombardier». Une réalisation historique qui a permis au «Congo Kinshasa» d’intégrer pour la première fois le palmarès de la CAN mettant ainsi un terme à la domination des Black Stars sur le continent africain. C’était il y a 48 ans !

Les nostalgiques de la grande époque des Léopards de la République Démocratique du Congo devraient particulièrement apprécier la vidéo résumant les péripéties de la finale de 1968 :

Commenter

Cliquez-ici pour commenter