Connect with us

Newsroom

Mercato : Akolo ou Brogno, quel serait le meilleur choix ?

Deux nouveaux noms se sont ajoutés à la liste des recrues éventuelles de l’ASSE au mercato : ceux de Loris Brogno et Chadrac Akolo. Présentations.

L’un est d’origine congolaise, l’autre belge. L’un joue au FC Sion, l’autre au Sparta Rotterdam. Si tout semble les séparer, Chadrac Akolo et Loris Brogno partagent pourtant plusieurs points communs. Tous deux évoluent au poste d’ailier, à droite comme à gauche. Et tous deux seraient dans le viseur de l’AS Saint-Étienne, qui cherche à renforcer son secteur offensif durant le mercato hivernal. Quel serait le meilleur choix ? À vous d’en juger à la lumière de ces petits portraits.

Révélation contre valeur sûre

Des deux hommes, c’est sans doute Akolo qui possède le plus grand potentiel. Ne serait-ce qu’en raison de son âge (21 ans), inférieur à celui de Brogno. L’éclosion de l’ailier ne remonte du reste qu’à l’an passé. Prêté par le FC Sion au Neuchâtel Xamax, en deuxième division, celui qui n’avait jusqu’alors disputé que des bouts de matches en championnat suisse, sans jamais trouver le chemin des filets, a inscrit 9 buts en dix-sept apparitions. Une moyenne maintenue à son retour : avec 8 réalisations en 17 rencontres de championnat cette saison, Akolo confirme dans l’élite les promesses entrevues la saison dernière. Mais il ne s’agit que de sa première véritable saison à ce niveau. À confirmer.

Si les dirigeants stéphanois craignent de miser sur un espoir, mieux vaut alors qu’ils se tournent vers Loris Brogno. Le joueur de 24 ans affiche en effet une certaine constance depuis quatre ans. Son excellente première partie de championnat (7 réalisations et quatre passes décisives en 17 matches) s’inscrit ainsi dans la droite lignée de sa saison 2015/16 en deuxième division, ponctuée par 16 buts et dix passes décisives (en 37 apparitions). Auparavant, Brogno avait déjà brillé en Belgique, à Leuven comme au RAEC Mons : 16 buts en 60 rencontres réparties sur deux saisons. Il s’agissait également de Ligue 2 mais son expérience demeure supérieure à celle du joueur du FC Sion.

Explosivité contre précision

Petit mais rapide : ainsi pourrait-on résumer le style de jeu de Chadrac Akolo. Explosif dès sa première touche de balle grâce à un centre de gravité bas (il mesure 1,72 m) et des appuis puissants, le natif de Kinshasa apporte également de la profondeur au jeu du FC Sion. Au point d’ailleurs de déserter régulièrement son flanc gauche pour se retrouver à la conclusion des actions (11 buts en vingt rencontres cette saison). Si Christophe Galtier veut utiliser la largeur du terrain, l’arrivée du joueur de 21 ans risque donc de se révéler contre-productive. Si l’ASSE, en revanche, espère plus de buts (ses avant-centres habituels étant soit blessés, soit maladroits), Akolo est peut-être le joueur qu’il lui faut.

S’il ne dispose pas des qualités athlétiques, ni de la vitesse d’exécution d’Akolo, Loris Brogno possède sans doute le meilleur « pied ». Son éventail de frappes est plus riche, leur trajectoire plus travaillée. De même, sa précision sur passe longue lui permet de tirer les coups de pied arrêtés ou de servir ses attaquants sans éliminer ses adversaires directs (même si l’ailier belge reste un bon dribbleur). Avec lui, l’ASSE améliorerait sans doute sa présence sur les ailes et déclencherait davantage de centres. De quoi, peut-être, relancer Alexander Söderlund, dont le jeu statique et aérien correspond mal à celui de Monnet-Paquet, Tannane et Hamouma, plus à l’aise dans les combinaisons au sol.

Sylvain Opair



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in Newsroom