Le FC Renaissance n’a plus présenté ses joueurs

Il était prévu la présentation des nouveaux joueurs du FC Renaissance du Congo hier mardi au stade Tata Raphaël de la Kethulle. Hélas, l’Evêque président ne l’a plus fait pour des raisons qui lui sont propres.

Qu’à cela ne tienne, les joueurs se sont entraînés dans un stade à moitié rempli. Ils ont fait deux camps, avant que l’Evêque Mukuna ne fasse son entrée. Ce, sous les applaudissements des supporters et sympathisants de cette formation sportive.

Monté au podium, l’Evêque a affirmé que son club, le FC Renaissance du Congo n’a que deux ans d’existence, mais a déjà fait des exploits. Il est vainqueur de la Coupe du Congo. En outre, il est monté à la Ligue nationale de football et est aujourd’hui en Afrique. Et l’équipe compte y rester le plus longtemps possible, comme les autres clubs du pays. Ne pas l’accepter, il faut être de mauvaise foi, dit l’Evêque sous les applaudissements  des « Bana fibo ». « Qui vous a dit que nous sommes un club en dislocation ? », a-t-il posé la  question.  « Nous sommes en train  de renforcer l’équipe. Je suis fier de vous, car vous répondez toujours à l’appel du club. Je vous prie une fois de plus de verser vos 1000 FC ou plus dans les sièges FINCA  et retirer les SIM Airtel, car le FC Renaissance gagnera sur chaque appel  pour renflouer la caisse de votre club », poursuit-il.

Trois nouveaux joueurs seulement étaient aux entraînements

Il s’agit de l’attaquant nigérian Vincent Tshalia Orode venant de Akanda au Gabon, l’adversaire du FC Renaissance en préliminaires ; le milieu offensif  camerounais  Ayuk Taku Akwo venant de l’Union de Douala  et le défenseur  malien Pape Diouf Allou Badara. Il faut ajouter aux trois joueurs l’entraîneur Ivoirien François Guehi Monguehi, qui remplace Eric Tshibasu. L’Evêque a annoncé dans son mot de circonstance une table rase du staff technique.

Il a annoncé l’arrivée prochaine  d’un joueur nigérian et d’un togolais qui auraient raté le vol dimanche dernier.

(Gaby Mass)

Commenter

Cliquez-ici pour commenter