CAN2017: RDC-Maroc 1-0, qu’en dit la presse internationale ?

Hier soir, dès la deuxième minute de jeu, une frappe enroulée de Mbark Boussoufa en dehors de la surface vient s'écraser sur la barre transversale congolaise.

Une tentative qui va symboliser ce manque de réalisme constant durant la rencontre de la part des Marocains. La rencontre d’hier n’était pas d’un grand niveau, beaucoup de déchets techniques des deux côtés, ajoutons à cela la RDC qui a fini à 9 contre 11. De quoi générer des regrets chez les Marocains.

Ce dimanche, à la veille du match, Hervé Renard déclarait en conférence de presse s’attendre à un adversaire de grande qualité. La qualité de jeu n’y était peut-être pas, mais les Lions de l’Atlas sont effectivement tombés sur une solide équipe de la RDC. Pourtant le match est resté équilibré, avec même un léger avantage dans la possession et dans la création d’occasion côté Marocain.

Mais ce qui a fait défaut à la sélection marocaine, c’est l’efficacité. Comme le souligne un article paru à la fin du match sur le site d’informations internationales RFI.

« Le début de la seconde période ne change pas la physionomie de la rencontre. Florent Ibenge, qui a laissé Youssouf Mulumbu et Dieumerci Mbokani sur le banc des remplaçants, voit ses joueurs laisser aux Marocains la possession de balle. Mais si leurs adversaires ont manqué de réalisme, les Léopards se montrent plus adroits. »

Une hypothèse confirmée par le site d’information Congolais MediaCongo. Le match n’a pas été synonyme d’une grande performance congolaise. Cette courte victoire reste cependant une démonstration de maitrise du jeu. « Les Léopards d’Ibenge n’ont pas été flamboyants, mais en alliant solidité et efficacité, ils s’offrent une entame idéale dans cette CAN. »

Il en est de même chez nos voisins algériens de dzfoot. Le site d’actualité footballistique a trouvé le Maroc poussif dans ses actions. « Ils ont été soit maladroits, à l’image d’En-Nesyri qui a vu sa frappe passer largement au-dessus alors qu’il était seul mais excentré dans la surface (70e), ou sont tombés sur un Matampi attentif comme sur la tête d’El Arabi à bout portant (86e).
Face au Togo, très sérieux devant la Côte d’Ivoire (0-0), les Marocains n’auront plus le droit à l’erreur vendredi. »

France 24 dénonce pour sa part un match ennuyeux et sans beaucoup d’entrain en titrant « CAN-2017 : au bout de l’ennui, la RD Congo arrache la victoire face au Maroc. » De quoi contraster avec l’avis de certains médias qui ont accentué leur analyse sur la déroute Marocaine. Jugement certes exact mais un peu sévère, sans doute dans l’idée que ce match a été l’un des moins attractifs depuis le début de la compétition.

Pour le mensuel français So Foot, « la RD Congo brise sa malédiction marocaine ». La dernière victoire des Congolais sur les Marocains remonte à 1973. ) Un triomphe historique donc mais relativement logique compte tenu de la forme actuelle de la sélection marocaine.

Selon Eurosport, le Maroc n’aurait pas pu entamer la compétition pire que cela.
« Les Lions de l’Atlas d’Hervé Renard seront déjà condamnés à réagir vendredi lors de la 2e journée où ils seront opposés à la sélection annoncée comme la plus faible du groupe, le Togo. » Déjà en situation d’urgence, les Marocains ont désormais l’obligation de faire un résultat lors du prochain match qui se jouera vendredi à Oyem.

Le quotidien français L’Équipe analyse le match de manière pragmatique. Le Maroc n’a pas su convertir ses occasions, il l’a payé au prix fort. « Le manque d’efficacité a fini par se payer. La République Démocratique du Congo a trouvé l’ouverture sur sa première véritable occasion. »

À la fin du match, le sélectionneur Hervé renard affichait une certaine frustration dans ses déclarations. « On a réussi à causer beaucoup de problèmes à cette équipe congolaise. Nous aurions du beaucoup mieux faire que ce qu’on a fait ce soir. » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse d’après match.

3 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Les Marocains en ont eu pour leur maladresse et ils ont payé le prix. La RDC reste et restera une grande équipe qui n’a pas encore montré sa vraie physionomie et qu’elle montrera en quart de final.

  • ce n’est pas la vraie ossature de l’équipe du Congo, la RDC jouera et Ibenge est très intelligent il joue au cache cache, match amical contre Cameroun, il avait placé les joueur qui ne jouent pas à l’ossature de léopard, la 2ème journée vous allez voir l’équipe de la RDC comment elle fonction

  • 1 But pour avoir conserver le Maréchal Mobutu, la Cote d’ivoire en aura pour son compte demain d’avoir fait mourrir Papa Wemba, et Le Togolais Edem Kodjo il sera chicotté Fimbu X3!



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831

Notice: Undefined index: fullscreen in /home/directc/public_html/wp-content/plugins/cj-popups/modules/functions/plugin_setup.php on line 215