Connect with us

Football

CAN Gabon: les deux entraineurs africains qui font la fierté

Florent Ibenge, le sélectionneur de la RD Congo, a connu bien des soucis avant de pouvoir entraîner en Afrique. C’était il y a tout juste deux ans, avant la demi-finale entre la Côte d’Ivoire et la RDC (3-1).

La bataille entre Sorciers Blancs et techniciens locaux fait rage pour cette CAN Gabon 2017. Après Aliou Cissé qui a battu Henri Kasperczak (Tunisie), c’est son ami Congolais Florent Ibenge qui a pris le dessus sur Hervé Renard (Maroc).

Hervé Renard qui avait reconnu il y a deux ans, que l’entraîneur congolais Florent Ibenge (56 ans), « C’est l’avenir », disait-il, tout en évitant d’entrer dans une polémique entre techniciens locaux et expatriés, ces fameux « sorciers blancs ». Ibenge s’est offert la CHAN un Championnat dédié aux équipes locaux évoluant en Afrique (CHAN Rwanda 2016 ), avant de conduit l’équipe des Léopards vers une première victoire à Oyem pour cette CAN Gabon 2017 contre le Maroc de Renard battu (1-0). Une super « perf » pour l’un des quatre locaux en piste avec Aliou Cissé (Sénégal), Baciro Candé (Guinée-Bissau) et Callisto Pasuwa (Zimbabwe). Le ratio reste toutefois désespérément faible

Rappelons que sur les 16 sélections qualifiées dans cette phase finale de coupe d’Afrique, seules quatre Fédérations africaines ont confié leur équipe à des nationaux. Il s’agit du Sénégal, de la RD Congo, de la Guinée-Bissau et du Zimbabwe.

 



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in Football