Côte d’Ivoire-RD Congo: 8 joueurs ont réagi après match

Des joueurs congolais et ivoiriens ont réagi après la rencontre du vendredi dernier à Oyem qui s’est soldée par un score de parité (2-2). La Côte d’Ivoire et la RD Congo se sont quittées sur un nul, 2-2, à Oyem, lors d’un match comptant pour la seconde journée du groupe C de la CAN 2017.

Les joueurs n’étaient pas forcément déçus et ils ont montré déjà une énorme envie d’en découdre avec leurs derniers adversaires respectifs.

Le duel au sommet de ce groupe C de la CAN 2017 aura tenu ses promesses. Des buts, de la tension et du spectacle : tous les ingrédients étaient réunis lors de cette rencontre qui s’est soldée par un match nul, 2-2, entre les Léopards et les Eléphants.

Les Congolais sont tout près de la qualification, mais ils ne préfèrent pas tirer des plans sur la comète.

Pour le capitaine de cette rencontre Youssouf Mulumbu  » c’est une déception sur le visage des joueurs au vestiaire, car on voulait se qualifier dès la deuxième journée, dès l’entame du match on a montré notre intention, on est arrivé ici en marqua un but, on a toujours mener au score voilà pourquoi il y a une déception, c’est une équipe jeune on va se qualifier contre le Togo, même physiquement on était meilleur que la Côte-d’Ivoire ont les a fait douter, avant le match il y avait pas beaucoup de monde qui nous donnait gagnant, mais je pense qu’au vu du match ils ont eu la chance d’accrocher un math nul. »

Neeskens Kebano « C’est mon premier match titulaire. C’est ma deuxième CAN. C’est la coupe d’Afrique que je regardais pendant que j’étais petit, je regardai le Congo et aujourd’hui je suis sur le terrain, j’en profite »

Pour le défenseur axial Marcel Tisserand, le match « était très disputé »

« On a joué contre la meilleure équipe de l’Afrique pour le moment. Le score de 2-2 nous déçoit un peu au vu du match parce qu’on aurait espéré mieux face à la Côte d’Ivoire. Mais on ne baisse pas la tête et on se prépare déjà pour le match contre le Togo », a ajouté Tisserand.

Quand à Chancel Mbemba, il faudra corriger les erreurs commises lors du prochain match contre le Togo.

« On a commis des erreurs en deuxième mi-temps. C’est un match qui est déjà passé. On pense déjà au match de Togo et on va corriger les erreurs aux entraînements », a-t-il déclaré.

Dieumerci Mbokani, attaquant de la RDC : « Ce match nul, c’est un très bon point pour nous, maintenant il faut continuer à travailler. D’un côté, c’est une déception d’avoir encaissé deux buts, dont un à la fin du match. Face au Togo, on va devoir attaquer, on veut gagner, car on veut finir à la première place du groupe ».

Cédric Bakambu, attaquant de la RD Congo : « C’était le deuxième match de la compétition, du coup les deux équipes se sont un peu plus lâchées. On a assisté à une très grande rencontre. Les matches entre ces deux nations sont toujours tendus. L’entraîneur n’a même pas besoin de nous motiver, car nous étions déjà motivés au maximum. Au final, c’est le score idéal pour les deux sélections. On a une très bonne équipe, on a montré qu’on a un groupe composé de 23 joueurs. Le dernier match pourrait être une rencontre piège, mais on va essayer de bien le négocier en commençant par bien récupérer après ce duel face à la Côte d’Ivoire ».

« c’est clair qu’on a des regrets mais on aurait pu aussi perdre la rencontre. Donc il faut rester lucide et continuer la compétition. »Nous avons un match très difficile qui nous attend contre le Togo. Il va falloir l’aborder avec le même sérieux et la même détermination que les deux autres.

» Mon absence sur le terrain c’est le choix du coach. On a un groupe de 23 joueurs de qualité. Le coach a décidé mais je me sens toujours concerné par la suite de la compétition. »

Du côté des Ivoiriens quelques joueurs ce sont exprimer également

Du côté des Ivoiriens, la page du match face à la RD Congo est déjà tournée, car la rencontre décisive pour la qualification sera celle face au Maroc.

Wilfried Bony, l’avant-centre Ivoirien « Je pense que c’était difficile. Tous les matchs de la Coupe d’Afrique  sont toujours difficiles. Donc aujourd’hui on a été mené deux fois et on a  retiré deux fois. On doit continuer à travailler. On sait que le prochain match sera plus difficile. Le positif ce qu’on est revenu au score. On a eu la volonté, la détermination. On  pense  le match contre le Maroc.  Ça sera difficile mais  on espère un bon jeu. Ils (les Léopards) ont eu seulement deux occasions et ils ont marqué.  Il y a eu un problème d’inattention. C’est le football. Nous sommes optimistes pour ce dernier match. »

Simon Deli, défenseur des Eléphants : « C’était un match spécial pour moi, car c’était mon premier lors d’une Coupe d’Afrique. Ce n’était pas évident de rentrer dans ce genre de match, surtout quand on est mené 2-1. Mais on a quand même réussi à arracher le nul, c’est un point important. A chaque fois que l’entraîneur aura besoin de moi, je serai là. En tout cas, après ce match nul, on va tout donner face au Maroc pour arracher cette qualification. Il n’y a plus de calculs à faire. On va surtout se concentrer sur notre deuxième mi-temps face à la RD Congo, qui a été pas mal, pour continuer sur ces bonnes bases face aux Marocains ». « Il n’y a plus de calculs à faire » a déclaré Simon Deli.

La dernière journée pour le groupe C de la CAN 2017 se déroulera le mardi 24 janvier. La Côte d’Ivoire affrontera le Maroc à Oyem, tandis que la RD Congo jouera face au Togo à Port-Gentil.

 

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter