CAN 2017 : Florent Ibenge pensait déjà au prochain adversaire

La RDC va disputer les quarts de finale de la 31e édition de la Coupe d'Afrique des nations qui se déroule au Gabon. Les Léopards RD-congolais ont fini premier du groupe C avec 7 points, devant le Maroc (6 points).

Et le sélectionneur Florent Ibenge a réagi dans la presse après cette qualification, évoquant déjà le prochain match avec un adversaire coriace, soit l’Égypte, soit le Ghana, à moins que le Mali se qualifie dans un groupe dont le scénario de qualification semble déjà déterminé.

En confiance après leur brillante qualification en quarts finale de la CAN 2017, les joueurs de la RDC tiennent à aller au bout du tournoi. « Déjà, il faut avoir envie, ça au moins c’est une bonne chose, on a envie de gagner notre prochain match à chaque fois », a indiqué le sélectionneur des Léopards de la RDC, Florent Ibenge, après le match.

Quant à savoir s’il a sa disposition une équipe armée et outillée pour la victoire finale, il fait remarquer : « Il y en a d’autres, quand vous voyez jouer le Sénégal, la Tunisie, le Maroc, il y a des équipes qui sont bien armées aussi, mais je veux dire quand on a commencé, au début, on était seize, maintenant on ne va plus rester qu’à huit. On est parmi les huit, et on ne va pas se prendre pour meilleurs que les autres ».

Florent Ibenge pense déjà au prochain adversaire, l’Égypte ou le Ghana qui est déjà qualifié dans le groupe D. « Il faut voir déjà qui on va pouvoir attaquer au prochain match, je pense que ça va être l’Égypte, je ne suis pas sûr, mais il y a des chances, on verra… Mais c’est déjà un très gros morceau, l’Égypte ou le Ghana. On y va petit à petit, il faut déjà bien récupérer, parce qu’on a quelques joueurs blessés. Aujourd’hui, c’était difficile de jouer au foot avec le terrain, on a beaucoup glissé ; malgré tout, j’espère que les gens ont vu quand même une prestation agréable », a signifié le sélectionneur des Léopards RD-congolais. Et il a continué en constatant qu’on arrive maintenant dans un match de coupe à élimination directe. «C’est vrai qu’on venait tous pour jouer trois matchs. Là, on a le quatrième, on a envie de rajouter deux matchs derrières ».

Martin Enyimo

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter