CAN Gabon 2017 : une compétition des blessures

Cette 31eme édition de la CAN Gabon, plusieurs de 16 équipes qui prennent part elles ne se sont pas affrontées entre-elles seulement, mais également contre le terrain et la pelouse du stade. La République Démocratique du Congo a été la première victime.

Ce, après avoir disputé son tout premier match contre le Maroc. Au cours de ce match, les Léopards ont perdu deux joueurs, dont le capitaine et défenseur central Gabriel Zakuani et l’arrière droit Fabrice Nsakala. De son côté, le Ghana perdait Baba Raman pour une rupture des ligaments croisés. Ce, après son premier match de cette phase des poules qui l’a opposé à l’Ouganda.

Ce dernier a directement quitté la compétition pour retourner en Allemagne, afin de se faire soigner. De son côté, la RDC, lors du match contre la Côte d’Ivoire, a encore perdu Jordan Ikoko et Jacques Maghoma. Tous blessés au niveau de leurs cuisses. Heureusement, les poulains de Florent Ibenge, blessés, ont été tous récupérés. Ce, grâce au concours de l’équipe médicale de la sélection nationale dirigée par le Docteur Bungu Kakala. Comptant trois matches pour chacun de groupes, afin d’obtenir le ticket pour les quarts de finales, le Ghana a aussi et encore perdu son capitaine Asamoah Gyan. Ce dernier craint de ne plus revenir pour finir, ensemble avec ses coéquipiers, la CAN.

Ce, à cause d’une blessure au niveau des adducteurs d’une de ses cuisses. Par ailleurs, c’est durant son match contre le Togo, que le gardien de la RDC, Matampi Vumi Ley a été atteint d’une petite entorse au genou. Un autre cas malheureux lors de cette rencontre RDC-Togo, est celui de Junior Kabananga, qui était tombé à coup de fatigue. Durant le même match toujours, l’attaquant de la RDC, Firmin Mubele Ndombe a eu une petite contracture musculaire. De signaler qu’à ces jours, les joueurs de la RDC sont au complet et en forme.

Il faut noter que l’entraînement mental de la RDC s’est basé sur la phrase d’Emmanuel Adebayor qui disait : « le match face à la RDC sera le plus important de ma vie ». Ce, pour renforcer la psychologie des Léopards. Avant le dimanche 29 janvier, jour du match RDC-Ghana, le coach Florent Ibenge et son partenaire indispensable, le Dr Bungu, continuent d’entraîner les joueurs avec la passion de vaincre cette prochaine rencontre et passer en demi-finales.

(Hana Kel)

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter