La défaite des Léopards fait un mort à Kisangani

Si les Blacks Stars du Ghana se réjouissent pour leurs qualifications en demi-finale de la Can Gabon 2017, en RD Congo c’ était tout à fait l’opposé de la situation du côté de la rive droite du fleuve Congo.

Dès le dernier coup de sifflet de l’arbitre Seychellois qui a officié la rencontre interdite aux cardiaques, tout le pays a été envahi par un  silence monastérien.

La triste nouvelle a glacé les enthousiasmes de tout un peuple et brisé les espoirs de ceux qui attendaient voir les léopards basculer en demi-finale de la plus prestigieuse compétition continentale. Du nord au sud, déception et désolation étaient perceptibles dans tous les coins et recoins du pays. L’émotion était devenue tellement insupportable pour certains congolais qu’une Boyomaise en est cruellement  morte dimanche soir à Kisangani.

D’ après notre correspondants sur place, Moseka Yalufi qui regardait le match en famille s’est évanouie après la victoire des coéquipiers de André Ayew. Ses proches qui ont tenté de la réanimer n’ ont pas réussi à la ramener à la vie d’ autant plus que l’ irréparable était déjà arrivé.

Arrachée atrocement à l’ affection de ses proches, la victime laisse derrière elle un époux et six enfants. Renseignements pris, ses obsèques sont organisées au bloc Bamanga dans la commune de Mangobo, toujours à Kisangani.

Jean Pierre Kayembe

Commenter

Cliquez-ici pour commenter