Les avocats du Mazembe viennent de saisir une entreprise brassicole pour exploitant de l’image de Trésor MPUTU

Lors de sa conférence de presse, ce mercredi 1er février, le manager Frédéric KITENGIE a tenu à apporter quelques précisions au sujet d’actions en cours au TP Mazembe.

En particulier celle qui concerne une entreprise exploitant de manière illicite l’image de Trésor MPUTU.

Les avocats du TPM viennent de saisir l’entreprise brassicole Bralima au sujet de l’exploitation de l’image de son joueur Trésor MPUTU. Depuis l’annonce de son retour, cette entreprise s’évertue à placarder des affiches publicitaires avec l’image du joueur, cliché pris lors de manifestations sportives alors que cela est proscrit dans le contrat qui lie le TPM au joueur.

Selon les termes du contrat, Trésor ne peut prétendre à aucune rémunération ou rétribution supplémentaire, en dehors des émoluments mentionnés dans son contrat (salaires et primes). Il est interdit l’exploitation de l’image de tout joueur pour le compte des tiers, joueur et entraîneur ne devront pas prester dans les limites de nuire aux intérêts économiques de l’entreprise.

Concurrence déloyale et inacceptable

Le TP Mazembe étant sponsorisé par la Brasimba, aucune autre entreprise concurrente ne peut mener des démarches ou de son propre gré se comporter comme sponsor d’un joueur du TPM ! L’entreprise concernée est appelée à retirer sur les lieux publics ses affiches portant la mention « Grand retour de Trésor MPUTU » parce qu’elle n’est ni sponsor ni partenaire du club et qu’elle n’a en rien contribué à la réhabilitation du joueur.

Les intérêts économiques du club étant menacés, le TPM demande à la presse de s’abstenir de diffuser des spots et messages où l’image de ses joueurs et de ses entraîneurs est exploitée par des tiers non autorisés. Comme le permet l’application des lois qui régissent ce secteur, la direction des Corbeaux n’hésitera pas à traduire en justice pour complicité toute personne ou organisation qui faciliterait la diffusion de ce genre de message.

Une autorisation requise pour toute interview d’un joueur ou d’un cadre du TPM

Il est désormais rappelé à tous les médias qu’il est interdit d’interviewer un joueur ou un entraîneur du TPM sans avoir obtenu, au préalable, une autorisation de la direction. Tout en constatant, sans la commenter, la floraison d’émissions de sport, lors des événements sportifs où les journalistes sont accrédités, le club s’indigne lorsqu’un joueur du TPM est invité dans une émission au cours de laquelle on lui fait dire des choses dont on ne peut pas accepter qu’elles soient diffusées.

Ces règles sont de mise dans tous les milieux organisés du football professionnel et, comme à son habitude, le TP Mazembe se fera un plaisir de faciliter la tâche de tous ceux qui sauront les respecter.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter