Connect with us

Les Léopards

Yves Diba : « Je vois cette génération remporter la Coupe d’Afrique à l’avenir… »

La prestation des Léopards de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Gabon 2017 n’a pas encore fini de défrayer la chronique.

Des réactions et analyses affluent pour évoquer l’élimination jugée précoce par certains  des joueurs de Florent Ibenge à cette compétition, cassant ainsi des ambitions clairement affichées de la RDC d’aller bien plus loin que la troisième place obtenue à la CAN 2015 en Guinée Équatoriale.

Ancien cadre de la sélection qui a pris l’option d’arrêter sa carrière internationale, l’attaquant Yves Diba Ilunga a suivi de près le parcours des Léopards durant cette compétition. la RDC s’est arrêtée en quart de finale, écartée de la compétition par une équipe ghanéenne apparemment prenable. « Je suis partagé entre le sentiment de joie et de tristesse, parce qu’on a montré deux visages, celui des véritables guerriers qui impliquent de l’engagement physique, et d’une équipe tactique et technique dans la poule, et l’autre visage, celui du relâchement, de la précipitation et un peu d’égoïsme contre le Ghana particulièrement. C’est cela qui nous a coûté l’élimination », confie en exclusivité au quotidien « Les Dépêches de Brazzaville », l’attaquant congolais prêté à Shoualia par Al Fateh en Arabie Saoudite.

Yves Diba émet un souhait : « Que cette génération reste le plus longtemps possible ensemble, en espérant que chaque individu faisant partie de la délégation au Gabon aura tiré des leçons de cet évènement pour rehausser encore plus haut l’emblème de notre nation parmi les grands en Afrique ». Et de croire fermement : « Ce qui est sûr, je vois cette génération remporter la Coupe d’Afrique à l’avenir, à condition de bien travailler dans l’unité et la franche collaboration, entre staff technique et joueurs ». Il fait cette proposition par la suite : «Il faudra épauler le sélectionneur avec la mise en place d’une structure de suivi de près des joueurs ciblés, pour savoir comment ils sont utilisés dans leurs clubs respectifs et tirer le meilleur d’eux en équipe nationale. Par exemple, comment espérer tirer bénéfice d’un joueur ayant évolué toute une saison en deux pointes (deux attaquants) et qui se retrouve isolé, seul en pointe ? L’ambassadeur Aziz Makukula, en collaboration avec la direction technique, est mieux placé pour ce travail ».

Soutien au staff technique et aux joueurs…

Certains joueurs et le sélectionneur Florent Ibenge font l’objet des critiques acerbes sur les réseaux sociaux et dans les médias à la suite de l’élimination des Léopards. À ce sujet, Yves Diba fait cette remarque : « Qu’on arrête de blâmer quelques têtes (coach Florent Ibenge, Dieumerci Mbokani ou Joyce Lomalisa…). En cas de victoire, tout le monde est dans des bars pour célébrer. Le peuple devra afficher la même solidarité dans la défaite et encourager les joueurs et le staff technique ». Pour cet ancien Léopard apprécié de tous pour son talent, son expérience et sa sagesse, « les supporters doivent demeurer derrière cette génération avec égalité de considération. L’on ne doit pas dénigrer le championnat ou évolue un joueur car c’est la qualité du joueur qui importe plus. Sans manquer du respect aux autres copains, Junior Kabananga de Kazakhstan et Firmin Mubele qui vient du Qatar ont été les meilleurs Congolais de cette édition ».

Ayant par ailleurs un mot envers les joueurs, Yves Diba soutient : « chaque joueur devra préserver l’honneur du drapeau, quelle que soit  la frustration. Il y a des attitudes qui peuvent être tolérées en club, mais pas en équipe nationale ». Et de souligner avec sagesse que « des équipes nationales qui n’ont pas des joueurs à la grosse tête (stars capricieuses) sont celles qui gagnent souvent les CAN comme l’Égypte, la Zambie, etc. ou vont loin dans la compétition, parce qu’elles ne misent que sur le travail et le groupe ».

Ancien joueur du Scom Mikishi à Lubumbashi, Yves Diba a joué au FC Saint Éloi Lupopo de la même ville, avant d’être le fer de lance de l’attaque de V.Club de Kinshasa où il a été surnommé « L’Ours » pour son efficacité devant les buts. En 2009, il a pris la direction de Narjan en Arabie Saoudite, pour ensuite évoluer à Al Raed. En 2013, il a fait partie de l’effectif d’Al Sailiya au Qatar où il a inscrit des buts avant d’être prêté à Al Kharitiyath. Mais diminué physiquement après de gros efforts, il a pris une année sabbatique, avant de relancer avec réussite sa carrière en Arabie, à Al Fateh. Et actuellement, il est en prêt à Shoualia dans le championnat saoudien, continuant à être une terreur des défenses adverses.

Martin Enyimo


1 Comment

1 Comment

  1. kabimbi christophe

    4 février 2017 at 23 h 34 min

    Sage conseil

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in Les Léopards