Connect with us

Football

Vito laudani Galvagno: « je suis tout de suite fasciné… »

Tombé amoureux du Congo après son passage en tant que entraîneur au centre de formation de Ujana Sport Events. Par son coaching les jeunes de Ujana avaient valablement représentés la RDC en Italie lors du tournoi de Viarregio.

Pour Vito laudani Galvagno, la RD Congo est doté de talent naturel qui serait comparable au brésil, il faut juste de la concentration et du sérieux dans le travail et des infrastructures.

Ceci est l’histoire d’un amour à première vue entre un homme et un groupe des garçons qui voulaient apprendre à jouer au football et en même temps ne veulent pas mettre de côté leur esprit: le sourire et le bonheur.
C’est l’histoire d’un entraîneur italien qui va à l’étranger pour enseigner le football et d’apporter dans la valise, un bagage d’expériences de vie inimitable.  Il y a encore quelques années quand Vito Laudani Galvez et Alain Mario (directeur et président de Ujana) m’ont parlé du projet : «Je suis tout de suite fasciné et pas seulement parce que Ujana est en République démocratique du Congo, mais la première pensée était d’apporter mon expérience de football à cette jeunesse« .
«Ujana est non seulement une réalité de football important, mais il est un espoir pour l’avenir des jeunes et la nation tout entière. Ujana a beaucoup grandi grâce à Mario et ses idées de marketing en a fait la marque Ujana un fleuron du Congo « . Mon aventure dans Ujana était quelque chose de merveilleux. J’ai vécu plus de deux mois à Kinshasa pour préparer l’équipe pour le tournoi « Viareggio » au tournoi qui implique les meilleurs jeunes talents dans les visions du monde « .
Puis vient le jour de la vérité.«Quand il était le jour du départ pour Viareggio, je suis vraiment triste, ce fut comme si déjà il savait que je ne reviendrais jamais. Une vie douce et juste, ils me traites déjà comme l’un d’eux, j’ai rencontré beaucoup de gens et ils ont tous eu cette douceur et cette attitude d’ un grand respect pour moi. Les gars que j’ai été entraîneur sont polis et professionnel, respectueux et humble, et , comme tous les garçons du monde rêvent. Pour eux « Viareggio » était un rêve, et pour moi aussi, ce fut un rêve. Nous avons montré, qu’avec les rêvent, la puissance de la pensée positive, vous pouvez obtenir dont vous avez besoin.  »
Maintenant Ujana revient à Viareggio et Vito Laudani Galvez est sûr que « va faire encore mieux, je ne suis plus avec eux physiquement, mais mon cœur est toujours au Congo et avec eux. Je voudrais saluer en particulier  Mario et Alain, le mérite sont à eux et ils seront toujours reconnaissants, ils font quelques chose de spécial, dans un pays difficile, mais, de la valeur en particulier dans l’aspect humaine « .

 



1 Comment

1 Comment

  1. André

    15 février 2017 at 12 h 58 min

    Au Congo, il y a tout, les forêts, les eaux douces, la richesse naturels dans ces forêts et eaux mais il y a aussi les talents mais c’est un problème de suivi, d’encadrement et l’Etat est démissionner sinon merci pour le travail, merci pour avoir découvert cela.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Suivez-nous sur Facebook

More in Football