Connect with us

La une

Florent Ibenge: est-ce le début de la fin?

Face à l’Ouganda, le selectionnaire congolais lance 2 milieux défensifs alors qu’un certain MAGHOMA est sélectionné. Quel était l’objectif? Résultat : le jeu est crispé et sans rythme.

MPOKU dont on appréciait la combativité était dépassé par les événements, bien évidemment aussi tiré vers le bas par le système mis en place.

Le vrai problème du milieu n’était pas nécessairement Tresor MPUTU mais plutôt le dispositif tactique.

Comme si cela ne suffisait pas, le coach Androïd pêche dans des changements qui n’apportent rien. MAGHOMA monte mais avec qui fera t-il le jeu ? Le coach Androïd a préféré monter Jonathan BOLINGI gardant Trésor MPUTU sur le banc, oubliant/ignorant que ce dernier peut changer le cours du match sur une action individuelle. Et du coup on se retrouve avec 3 avant-centre sur le terrain mais sans vrai meneur de jeu sur le terrain.

Au-delà des choix du coach nous avons vu des joueurs quasiment distraits. Des colosses comme LUYINDAMA et TISSERAND inefficaces dans les duels aériens même si sur le deuxième but MATAMPI aura fait une mauvaise lecture de la trajectoire du ballon.

Bref, le collectif n’a pas répondu ! Aucune organisation dans le jeu !

Pour espérer passer au prochain tour les léopards devront arracher au moins 4 points sur les 2 prochains matchs pour éviter de compter sur des lourdes défaites d’une des 3 autres équipes du groupe.

Prochain match Mecredi prochain contre les Pharaons d’Égypte.

Thierry Mfundu


Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Facebook